Mon conjoint a une addiction, que puis-je faire ?

Écrit par Conseils pour les couples

Mon conjoint a une addiction

Tu as rencontré ton conjoint lors d’une fête. C’était la plus belle (ou le plus beau). Les relations intimes étaient géniales et vous avez même fini par vivre ensemble même si vous étiez un de ces couples libérés. Mais maintenant, tout va de travers. Ta conjointe se drogue et tu l’aimes tellement. Que peux-tu faire ? 

MESSAGE IMPORTANT

  • Le Blog de Coupdunsoir parle toujours avec sérieux et professionnalisme de thèmes utiles quant à la sexualité et le couple et cet article ne fera pas exception. Cependant ce thème, celui de l’addiction, est complexe, très complexe. C’est pourquoi nous voulons te prévenir : tout ce qui apparait dans cet article est un guide qui peut être remis en question, même si il a été écrit avec beaucoup d’attention et est basé sur de la documentation dans des principales sources et études médicales, par des professionnels du secteur. C’est pourquoi, si tu as le moindre doute quant au fait que ton conjoint puisse avoir perdu le contrôle face aux drogues (dans le cas où il l’aurait déjà eu), le mieux est de faire appel à un professionnel agréé.

Femmes et hommes pleins d’audace 

Pour prendre une substance additive pour la première fois, avec les informations que l’on trouve aujourd’hui, plusieurs choses doivent se passer : 

  1. Être curieux.
  2. Ne pas avoir peur.
  3. Être mal dans sa vie. 

Il n’est pas nécessaire que les trois choses à la fois arrivent, mais ça peut arriver. Sans la troisième option dans l’équation, les possibilités de développer une addiction sont réellement probables, tout dépend de la substance. Si la troisième entre en jeu, tu as toutes les chances.

Nous disons développer parce qu’avoir une addiction est avoir une maladie selon l’OMS. 

Ce qui se passe c’est qu’avoir un conjoint et découvrir qu’il a un problème d’addiction aux substances est un des principaux drames qui peut t’arriver dans la vie. 

Voyons ce que tu peux faire. 

Choses à faire quand ton conjoint a des problèmes.

Avoir un rendez-vous avec quelqu’un qui est dans sa folie est le pire. Vivre avec cette personne peut être terrible. Surtout si tu l’aimes réellement

Un addict

Un addict fera tout ce qui est en son possible pour avoir une dose de la substance dont il dépend et il manquera à ses obligations quand il sera sous l’effet ou en train de redescendre : mentir, voler, ne pas faire les tâches ménagères, ne pas aller au travail, ne pas s’occuper des enfants comme il se doit … la liste est longue. 

Mais si tu vois cette personne comme étant pleine de vices et non comme un malade, les chances qu’elle s’en sorte sont proches de zéro. 

Une addiction est presque tout le temps plus puissante que l’amour. Non parce que l’addict ne soit plus capable d’aimer, mais parce que le cerveau d’un addict est contrôlé par une substance concrète. 

Voyons ce qui doit et ne doit pas être fait quand il s’agit de quelqu’un que tu aimes et qui a ce gros problème. 

1. Accepte que tu es dans une relation toxique, littéralement. 

Au moment de découvrir que ton conjoint consomme une drogue de manière incontrôlée, les sentiments négatifs qui vont t’envahir sont inévitables et contre-productifs. Nier le problème est un problème en soi. 

Pourquoi faire une chose pareille ? C’est une autodéfense. La capacité d’aveuglement est quelque chose de très humain, mais tu dois la vaincre, faire face au problème et aller de l’avant. 

Souviens-toi : qu’il te mente, qu’il t’ait volé de l’argent dans ton portefeuille ou des choses pires ne signifie pas qu’il ne t’aime pas

Quand tu en doutes, souviens-toi quand vous êtes tombés amoureux et les bonnes choses que ça comporte. 

Personne n’est une seule chose. N’est seulement un drogué. Personne n’est seulement musicien. N’est seulement plombier. Personne n’est seulement malade du cancer. Les personnes, heureusement, sont plusieurs choses à la fois. 

J’insiste : souviens-toi des bonnes choses.

Même si tu ne les vois pas, il y en a, sa maladie les cache seulement. 

2. Ne te confronte pas à lui, mais à son problème. 

Se disputer ne sert à rien. Reprocher non plus. Dire à quel point tu es déçue ou déçu non plus. 

Dans tous les cas, tous ces reproches peuvent empirer le problème.

Dans un moment de crise, un addict qui a vu qu’il fait du mal à la conjointe qu’il aime peut dire en toute sincérité qu’il ne consommera plus jamais, mais il le fera, presque quasiment sûr, quand l’envie sera trop présente.

Alors il mentira à nouveau pour ne pas te faire de mal et vous serez tous les deux enfermés comme des hamsters dans une roue douloureuse et absurde. 

Personne ne résout un problème parce que quelqu’un lui a dit de le faire. Il le résout quand il voit que les inconvénients, dans ce cas une addiction (nombreux et très graves) dépassent les avantages, qui ne sont qu’un et insignifiants en comparaison : la perception du plaisir qu’il obtient grâce aux effets de la substance à laquelle il est addict. 

continuer à consommer

Ce sujet épineux, n’est même pas si simple. Un addict peut être conscient des pour et des contre de sa maladie et continuer à consommer. Ce n’est plus lui qui contrôle son cerveau sur le sujet (et donc ses pensées et actions) mais la substance psychoactive.

3. Ne consomme pas avec ton conjoint. 

Ou tout s’effondrera tôt ou tard. Ça pourrait sembler absurde mais ça arrive souvent. Les personnes croient qu’en consommant avec leur conjoint elles pourront le contrôler plus, ou que son conjoint décidera de ne consommer qu’avec elles. C’est faux et dangereux à la fois. 

Faux parce que le degré d’addiction est une question de quantité, qui peut se mesurer. 

Combien consomme-t-il par jour ? A-t-il une forte tolérance ? Combien de jours a-t-il manqué au travail ce mois ? Généralement, ton conjoint aura besoin de plus de drogue (il a commencé avant) que toi. C’est pourquoi c’est une très mauvaise idée. Surtout, en prenant en compte le fait que ce n’est jamais une bonne idée de consommer de la drogue. Jamais. 

Dangereux parce que dans ce contexte il est fort probable que tu développes la même maladie.

Si ton conjoint te propose de consommer et nie n’importe quel type d’aide professionnel, tu dois rompre. Mais nous y reviendrons plus tard. 

4. Ne dramatise pas et vois le côté pratique. 

Essaie de ne pas pleurer, ne pas crier, de ne pas dramatiser n’importe laquelle des ses actions face à lui. Cela ne fera qu’empirer les choses. Informe-toi. À quoi est-il addict ? Ce n’est pas pareil d’être addict à la marihuana qu’à la cocaïne, même si les deux créent de sérieux problèmes

Une addiction au tabac n’est pas pareil qu’une addiction à l’alcool, les deux sont des addictions, bien sûr, qui tuent plus de personnes par an que toutes les autres drogues réunies en France. 

Par exemple, le tabac est la principale cause de mortalité évitable dans le monde entier, mais il ne génère pas de problèmes socio-familiaux en dehors de l’entourage et du foyer. 

Dans le cas de l’alcool, les choses se compliquent, et beaucoup. 

C’est pour ça que nous te disons de bien t’informer. Cet article peut être un premier pas mais nous te renvoyons au message important en début d’article. 

5. Ne crois pas que ça peut s’arranger tout seul.

Il arrive un moment dans la vie d’un addict où il est presque impossible qu’il puisse régler seul le problème. 

Si vous êtes arrivés à un point où la relation en pâti, le moment est arrivé. 

Et c’est un de plus gros challenge que tu vas devoir affronter : parvenir à ce qu’il prenne conscience qu’il ou elle a un réel problème. 

thérapie de groupe

6. Va à une thérapie de groupe pour familles de personnes ayant une addiction. 

Ils ont l’expérience, aussi bien le ou la psychologue qui anime, que les nombreuses personnes qui y assistent. Ils t’aideront à identifier réellement la portée du sujet et te donneront de précieux conseils pour savoir comment agir avec ton conjoint. 

De plus, ils te libèreront de ta souffrance, sois-en sûr/e. Tu pourras tout leur dire sans que personne ne soit choqué ou te juge. Et c’est bien. 

Dans toutes les villes de France, plus ou moins grandes, il existe des centres médicaux financés par l’état appelés CSAPA.

Demande-leur directement. Pas besoin que tu ailles d’abord chez ton médecin traitant, tu gagnes du temps et ces unités sont généralement débordées, ils ne te donneront donc pas de rendez-vous dans les jours qui viennent. 

7. C’est normal qu’il ne se laisse pas aider.

Souvent car il n’admet pas avoir un problème, ou encore parce que les contres n’ont pas encore surpassé le seul (et insignifiant, nous l’avons déjà dit) pour et il profite de son addiction. 

Si il ne se laisse pas aider, au début tu devras supporter et essayer de l’aider toi-même, bien que ce ne soit pas très efficace. Au final cet article traite des addictions entre personnes qui s’aiment. 

Mais si tu constates que sa santé psychologique empire (et physique également) tu devras prendre une des décisions les plus dures que tu devras prendre dans ta vie : tu dois laisser cette personne. 

Pour différentes raisons. Nous allons les voir. 

8. Si rien ne fonctionne, tu dois laisser tomber. 

Nous avons déjà évoqué dans d’autres articles du blog de notre site de rencontre, Coupdunsoir, le fait que l’idée de l’amour romantique telle qu’établie par la culture occidentale peut être dévastatrice (surtout pendant et après le romantisme et l’apparition de la culture audiovisuelle) au niveau sociologique, mais aussi personnel. 

Tu n’as besoin de personne pour être complète ou complet. Oublie ces idioties d’âme sœur, moitié d’orange ou bêtises du genre. 

Voir deux petits vieux se tenant la main dans la rue est émouvant et merveilleux, mais cette admirable relation a plus à voir avec le compromis, le fait de laisser de l’espace, céder, la confiance et l’admiration, qu’avec « Légendes d’automne ».

Le plus important dans la vie c’est toi. 

L’amour ne peut pas tout. 

De plus, laisser une personne avec une addiction quand tu as déjà tout tenté peut être un moyen pour la sauver. L’action qui fait que les contre surpassent les pour. 

S’il t’aime réellement, il est fort probable, bien que personne ne puisse te le garantir, qu’il commence à chercher de l’aide, aussi, pour de vrai. 

cercle vicieux

9. Ne tombe pas dans le cercle vicieux de rompre/revenir/rompre.

Tu l’as laissé et au bout d’un moment tu as vu qu’il est « clean ». Il a refait sa vie. C’est à ce moment que tu dois rester calme et voir ce qu’il se passe. 

Est-il entre les mains de professionnels ? Dans ce cas une rechute est quelque chose de courant quand nous parlons de désintoxication et ils sauront quoi faire. 

Il s’est soigné seul et continue constamment à consommer ? Tu dois laisser cette personne. Eloigne-toi d’elle, souhaite-lui le meilleur et vis ta vie en sachant que tu as fait tout ce que tu pouvais pour l’aider. 

Ça sera dur, mais le temps passera et tu te reconstruiras. 

Et tu seras une personne plus sage.

Pourquoi cet article sur le blog de Coupdunsoir ? 

En premier lieu car il traite d’un problème dont beaucoup de couples souffrent et ce blog essaie d’être utile pour les personnes qui souhaitent en savoir plus sur la sexualité et ce qui touche au couple et d’autres manières d’aimer. 

Et ensuite parce que rencontrer quelqu’un dans la vie est une loterie. Cependant, sur Coupdunsoir ça ne l’est pas tant. 

Notre communauté est composée d’adultes libérés qui savent bien ce qu’ils veulent. D’où notre filtre de préférences. 

Tu aimerais faire un plan à trois ? Veux faire ton coming-out sans que ta famille ne le sache ? Tu veux des relations sexuelles occasionnelles ? Une relation sérieuse ? 

Ce qu’il y a de bien dans notre communauté c’est que les gens parlent clairement. Et tu peux demander ce que tu veux sans tabou. Commencer à rencontrer des gens gratuitement en quelques minutes !

Résumé
Mon conjoint a une addiction, que puis-je faire ?
Titre
Mon conjoint a une addiction, que puis-je faire ?
Description
Tu as rencontré ton conjoint lors d’une fête. C’était la plus belle (ou le plus beau). Les relations intimes étaient géniales et vous avez même fini par vivre ensemble même si vous étiez un de ces couples libérés. Mais maintenant, tout va de travers. Ta conjointe se drogue et tu l’aimes tellement. Que peux-tu faire ?
Auteur
Copyright ©
Coupdunsoir
Logo